Le bien etre en famille

Comment aider son enfant à devenir propre?

Je vais vous proposer plusieurs astuces pour favoriser l’apprentissage de la propreté de votre enfant.

Un peu avant l’age de ses 3 ans ma fille est devenue propre de jour comme de nuit en quelques semaines. Bien sur cette liste de conseils et astuces est non exhaustives, et est à adapter à votre enfant.

1- Être cool! En tant que parent ne pas se focaliser sur cet apprentissage, plus vous mettrez la pression à votre enfant, plus il se bloquera, moins il sera propre rapidement.

2- Respecter le rythme de votre enfant, vous pouvez proposer le pot ou les toilettes à partir de 2 ans, mais pas avant car ça n ‘a aucun intérêt! En effet, physiologiquement les enfants avant 2 ans ne sont pas encore matures (au niveau de leurs sphincters) pour contrôler ce qu’ils font aux toilettes.

3- Proposer sans imposer! Régulièrement vous pouvez proposez à votre enfant le pot ou les toilettes à des moments stratégiques : au lever, avant ou après un repas, avant ou après la sieste. Si votre enfant est partant, super! S’il ne veut pas, c ‘est OK, on passe à autre chose.

4- L’apprentissage par le jeu! Règle essentielle pour les enfants, quelque soit l’apprentissage, le jeu est le meilleur outil qu’il soit. Comment? Laisser-le jouer avec son pot ( propre je précise 😉 ), Faites la course à celui qui va le plus vite aux toilettes pour faire pipi…

5- Montrer l’exemple, et oui la pudeur quand on est parent n’existe plus… Laisser la porte ouverte lorsque vous allez aux toilettes, et montrez lui ce qu’il s’y passe, s’il s’y intéresse! Pas de tabou, expliquez lui pourquoi on va aux toilettes, que c’est pour tout le monde pareil! Que ce soit le président de la République, la boulangère, ou les héros/princesses, tout le monde va aux toilettes!!

6- Vanter l’intérêt d’être propre, à adapter à votre enfant, par exemple ma fille étant née au mois de janvier, sa dernière année de crèche lui parait longue, elle a hâte d’aller à l’école. Je lui ai donc parler des avantages à être propre, qu’elle devient grande, donc fait de plus en plus de choses seule. A l’école la propreté est fortement recommandée, ce qui a été une motivation supplémentaire pour elle.

7- Choisir la bonne saison pour débuter, l’idéal est de commencer l’apprentissage de la propreté à la belle saison. Pour ma fille à 2 ans 1/2, en plein été on a commencé à la mettre en culotte sans couche. L’objectif était de lui faire prendre conscience des moments où elle faisait pipi/caca. Vous pouvez aussi utiliser les culottes d’apprentissage, ce qui permet une transition plus douce.

8 – Faire une pause sur la propreté quand ça devient source de conflit. Ne pas hésiter à remettre la couche si vous voyez qu’il y a trop d’oublis. Par expérience, au bout de plusieurs jours de nettoyage intensif des oublis, je commençais à perdre patience! C’est tout simplement que ma fille n était pas encore prête, OK, pas de soucis. Je lui est remis la couche, sans la faire culpabiliser, en lui expliquant que lorsqu’elle serait prête on enlèverait la couche. Sans stress, ni pression!

9 – Accepter le refus de propreté, beaucoup d’enfants passent par une phase de déni. Je m’explique, au début le pot c’est rigolo, et puis ça devient ennuyeux voir sans intérêt pour lui! Alors il refuse systématiquement le pot ou les toilettes! Si vous acceptez cette phase, alors tout devrait bien se passer! Ne prenez pas les choses trop à cœur, car votre enfant ressent tout, s’il sent que ça peut être un levier pour être en opposition, et oui le « terrible two », alors ce sera très compliqué.

10- Autonomiser son enfant, et oui encore! Expliquez lui que lorsqu’il sera prêt, il pourra décider d’enlever sa couche. Et Là révélation pour ma fille, après plusieurs semaines de refus complet du pot/toilettes à la maison, alors qu’elle continuait d’y aller à la crèche (par effet de groupe), du jour au lendemain elle décide de ne plus mettre de couches! Car elle se sentait prête, et ayant la maitrise quasi complète de ses besoins.

Il n’existe pas de formule magique pour que votre enfant devienne propre. Le temps et votre aptitude à lui faire confiance vous aiderons.

En ce qui concerne l’apprentissage de la propreté la nuit, c’est très variable d’un enfant à l’autre. Certains seront propres la nuit dès 3 ans, et d’autres seulement à 6-7 ans… Chaque enfant est différent, et demande d’être accompagné selon ses besoins.

J’espère que ces conseils vous auront été utiles, et vous quelles astuces utilisées vous?

Prenez soin de vous et de votre famille

Amandine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


CAPTCHA Image
Reload Image